Vos salariés veulent tous partir en même temps ! Comment gérer les frustrations, les emplois du temps, le rythme de production des congés d’été ?

Comme le dirait M. Saenz directeur du Bureau de la Com à Lorient : « Heureusement qu’il y a des congés d’été ! ». Même s’il a conscience que cela peut s’avérer être une véritable problématique dans les plus grosses entreprises, il admet volontiers que « nous avons de la chance d’être une petite structure assez jeune où les vacances scolaires n’imputent pas (encore) les agendas de l’agence. » Il résume ainsi la problématique des vacances en entreprise « L’enjeu est d’essayer de satisfaire tout le monde sans trop ralentir l’activité de l’agence ».

MenIRH vous livre quelques pistes pour maintenir l’activité de votre entreprise malgré un manque d’effectif durant les congés d’été.

 

ANTICIPER

Déjà en temps normal, vous allez subir l’abondance des demandes de congés pour la période estivale mais si en plus viennent s’ajouter un éventuel report de congés de l’année passée… cela pourrait vite devenir ingérable.

Donc, une première règle c’est de solder tous les congés d’été au 31 mai 18 dans la mesure du possible de tous vos salariés. En plus de simplifier la gestion du temps de travail sur l’année en cours, cela évite la prise de congés d’été inopinée ou additionnelle.

L’une des filiales du Groupe Inmares, Opalink traite la gestion sociale et la paie. Elle a récemment publié un article sur le solde des congés annuels au 31 mai 2018. Lisez-le !

CRÉER VOS PROPRES RÈGLES 

Pensez à vos congés d’été comme partie prenante de votre stratégie d’entreprise : comment optimiser ce temps qui semble aller au ralenti ? L’objectif pour vous, c’est quand même de maintenir une activité permettant de ramener un chiffre d’affaires cohérent aux charges fixes mensuelles.

Pour amener son équipe à mieux collaborer, rien de tel que la communication. Et ce n’est pas M. Saenz, directeur de la communication, qui va nous dire le contraire ! « Au #BDLC, on s’organise très en amont. Cela permet à l’équipe de s’organiser entre elle et ne créer aucune frustration. Ce qui, en plus, nous aide à nous organiser sur les projets en cours ou à terminer. »

Dans un cadre plus complexe, vous pouvez établir des règles comme :

  • Clôturer les négociations commerciales avec les clients, ou livrer un projet avant l’été
  • Priorité aux salariés avec des enfants en bas âge
  • Prendre en compte les congés imposés du conjoint

Le plus important est que ces règles soient équitables mais surtout acceptées par tous. Si un salarié se retrouve à faire un compromis, ou à différer ses vacances ; veiller à ce qu’il soit avantagé l’année suivante.

 

ASSURER UNE PERMANENCE

Ne serait-ce que pour l’image… Rien de pire que d’avoir un client qui tente de vous joindre désespérément sans obtenir personne. Il va avancer, mais avec quelqu’un d’autre et l’impact sera dommageable dès la rentrée de septembre !

Une troisième règle : tous vos salariés doivent prévenir leurs contacts de leur période de vacances au moins 1 semaine au préalable (plus, c’est mieux) afin de donner le temps à tout le monde de clôturer sereinement ses projets..

 

SAVOIR DELEGUER 

Le pire quand on est en vacances, c’est d’être dérangé par le travail. Ca enlève tout le bénéfice pour le salarié ! Aussi, montrez l’exemple et déléguez ! Ne pensez pas que vous êtes indispensable et faites confiance à vos homologues ou votre équipe qui sera sur place. Au moindre doute, vos équipes pourront toujours mettre le sujet en stand-by.

Nouvelle règle à appliquer : transmettez-leur des objectifs réalisables pendant vos vacances, communiquer un numéro en cas d’urgence, et convenez d’un RDV de travail si vous partez plus d’un mois. Œuvrer pour la sérénité de tous !

 

Nous n’avons plus qu’une chose à vous dire… Profitez de vos congés d’été !

 

Pensez à développer le sujet avec nos équipes MenIRH. Pour en savoir plus, contactez-nous !