LE BAROMÈTRE DE SATISFACTION AU TRAVAIL, VOTRE PROJET DE LA RENTRÉE ? MenIRH vous aide à annoncer le mieux possible ce projet d’entreprise auprès de vos salariés.

La réflexion puis la mise en place d’une enquête sur la Qualité de Vie au Travail constitue une démarche positive, à la fois pour les dirigeants souvent à l’initiative de ce projet mais aussi pour les salariés qui sont au cœur de cette réflexion.

C’est le moment de faire le point, de retrouver un regain d’énergie, de construire une base saine. Le baromètre sur la Qualité de Vie au Travail a pour objectif de reposer les fondamentaux du bien-être des collaborateurs pour obtenir plus de proactivité de tout un chacun. Le baromètre s’oriente avant tout sur l’humain, et ensuite sur les performances de l’entreprise.

 

1. Le baromètre de l’entreprise : un projet d’importance

Il faut appréhender ce baromètre sur la Qualité de Vie au Travail comme un outil permettant la mise en place de mesures effectives. Pour ce faire, répondez à ces questions avant sa mise en œuvre !

  • Pourquoi lancez-vous cette enquête ?
  • Que fera-t-on des résultats ?
  • Quelle importance revêt, pour l’entreprise, la mesure du bien-être au travail ?

Il s’agit pour vous, comme pour les salariés, d’un projet qui revêt autant d’importance que tous les autres portés par la direction de l’entreprise : la performance commerciale, l’innovation, la transformation numérique, le contrôle des coûts…)

2. La création de l’enquête

L’enquête doit être bien pensé pour aborder l’ensemble des problématiques potentiellement rencontrés par les salariés. Tous les sujets doivent être exhaustivement abordés pour que chacun ait la sensation de s’être exprimé sur les points qui revêtent de l’importance.

Les 3 composantes importantes du bien-être au travail qui doivent être retranscrites :

  • Sentiment d’être utile (valorisation)
  • Sentiment de compétence (rassurance)
  • Sentiment d’appartenance

Pour en savoir plus — Baromètre Edenred-Ipsos 2016 sur le bien-être au travail des salariés dans le monde (14 400 salariés interrogés dans 15 pays)

Vous entrez dans une phase d’écoute et de dialogue pour réussir ce projet.

 

3. L’analyse honnête des résultats 

Préparez-vous à ce « décalage de perception » qui ne seront vraisemblablement pas agréables à recevoir. Il faut savoir, à la lecture de ces résultats, prendre en comptes les forces et faiblesses qui s’en dégagent.

Vous vous appuierez sur vos forces pour améliorer la Qualité de Vie au Travail et ce bien-être du salarié. Chez MenIRH nous pensons qu’il faut capitaliser sur le positif pour changer le négatif. Vous allez créer une dynamique collective et agir sur le désengagement.

N’omettez pas l’analyse de vos points faibles. Les mettre de côté seraient une profonde erreur car vous n’auriez pas l’image la plus juste de votre entreprise. Sans cela, votre baromètre serait incomplet. Or, c’est l’exhaustivité dont vous avez besoin pour répondre à ce besoin de bien-être au travail et de performance de votre entreprise.

 

 

Pour en savoir plus, MenIRH vous recommande de télécharger ici le Livre blanc d’Apical et Mozart Consulting Group sur la santé et le bien-être au travail

 

Pensez à développer le sujet avec nos équipes MenIRH. Pour en savoir plus, contactez-nous !